Faire face aux baisses de productivité en pleine saison !

Découvrez nos 5 conseils pour mieux gérer votre activité en pleine saison

Publié le : 27/06/2019
Auteur : Jérémie Gamer

Partager l'article

Gestion client piscine - gain de productivité = Solution Poolcare

Les activités saisonnières doivent faire face à une demande beaucoup plus forte qu’en période creuse, le service client est alors très sollicité, la charge de travail augmentant de façon importante, la qualité du service client s’en retrouve réduite.


À la fin de cet article, vous découvrirez les 5 clés pour reprendre le contrôle sur les saisons, et développer votre entreprise.

Qu’est-ce qu’une activité saisonnière ?

Selon l’insee, une activité saisonnière est une activité limitée dans le temps, s’étalant généralement sur quelques mois. Les entreprises voient alors leur chiffre d’affaires fluctuer de façon importante. Les secteurs saisonniers touchent aussi bien l’agriculture que le tourisme, ou le commerce.


Une entreprise saisonnière doit donc veiller à contrôler son besoin de fonds de roulement, son endettement et sa masse salariale afin de faire face aux périodes économiquement calmes.


Sur un plan organisationnel, il faut lancer son activité un peu avant la saison, d’un à deux mois afin de pouvoir se préparer et profiter de l’intégralité de la période, adapter sa masse salariale au bon moment et avoir une gestion appropriée des stocks et des achats.

Qu’est-ce que la productivité ?

En économie, la notion de productivité est définie comme le rapport, en volume, entre une production et les ressources mises en œuvre pour l'obtenir.


La production désigne les biens et/ou les services produits.


Les ressources mises en œuvre, également appelées facteurs de production, désignent le travail, le capital technique (installations, machines, outillages...), les capitaux engagés, les consommations intermédiaires (matières premières, énergie, transport...), ainsi que des facteurs moins faciles à appréhender bien qu’extrêmement importants, tels le savoir-faire accumulé.

Les conséquences invisibles de la saisonnalité : 

Dans un secteur saisonnier, le ratio de temps disponible pour chaque client diminue en pleine saison ce qui implique une baisse de la qualité du service client.


Une étude réalisée auprès de 12500 personnes par le cabinet Savanta pour l’éditeur Pegasystems révèle que beaucoup d’entreprises françaises connaissent mal leurs clients. En effet, les résultats montrent un écart notable entre la perception qu’ont les chefs d’entreprise de leur service client et celle des consommateurs. En effet, 33% des dirigeants interrogés jugent que le niveau de leur service client est excellent, mais seulement 17% des clients partagent cet avis. 


Les conséquences de cette différence de perception sur les entreprises et leur chiffre d’affaires ne sont pas à négliger. Ainsi, 76 % des consommateurs ont déjà cessé de traiter avec une organisation du fait de la médiocrité de son service client, 39% ont même abandonné immédiatement leur achat pour s’adresser à un concurrent. Pourtant, seuls 36% des chefs d’entreprises interrogés sont conscients de ce manque à gagner.


En pleine saison les entreprises connaissent une augmentation importante du chiffre d’affaires, nombre de passages en magasin, vente de produits complémentaires. Les longs jours d’hiver laissent place au rush stressant de la saison. Les commandes s'accumulent, les demandes de devis aussi, le suivi de chantier, les sav, appels clients, mails à traiter, etc. Les premiers retards font leurs apparitions, réduisant petit à petit la qualité du service client et votre productivité.


Toujours dans l’étude du cabinet Savanta, les consommateurs déplorent également des délais d’attente trop longs avant d’accéder au service (48%), la nécessité de se répéter en passant d’un canal à un autre ou en changeant d’interlocuteur (46%) et un temps de résolution de leur requête lui aussi trop long (38%).


Pour les clients, les entreprises doivent porter leurs efforts en priorité sur la réduction des délais de réponse (57%) et sur la mise à disposition d’interlocuteurs compétents (51%).

Cinq conseils pour gérer au mieux votre variation d’activité saisonnière ?

La nature de votre activité implique des pics et des creux d’activité. Cette saisonnalité a des répercussions sur votre entreprise, notamment pour la gestion de vos ressources humaines, de vos stocks, etc.

Logiciel gestion relation client pisciniste

Ajustez vos ressources humaines au bon moment

Une activité saisonnière implique d’adapter votre masse salariale et votre outil de production.


Pour ne pas alourdir vos charges, privilégiez des personnes en CDD pour renforcer vos équipes.


Limitez les départs en congés payés ou RTT durant la période de forte activité. Evitez les investissements inutiles, en vous équipant d’une machine supplémentaire qui ne fonctionne qu’une partie de l’année, nous vous recommandons la location.


Une solution qui colle à la réalité de votre activité.

Ajustez vos achats et vos stocks

La fluctuation de l’activité nécessite de bien gérer vos achats et vos stocks.


Pour disposer des produits en quantité suffisante et éviter une rupture de stock, nous vous recommandons un suivi régulier de vos achats lors des pics d’activité.


Avant la période basse, anticipez pour ne pas avoir à trop stocker. Du stock, c’est de l’argent qui dort… 

Clôturez vos comptes au bon moment

La loi ne fixe pas de dates pour clôturer son exercice comptable, à l’exception des professions libérales.


Pour une activité saisonnière comme la piscine, on clôture en général au 30 septembre.

C’est le moment où la trésorerie est au plus haut, les investissements pour la saison suivante se font alors à cette période.


Cette date de clôture permet d’avoir une vision globale, si vous clôturez au 31 décembre, la saison est coupée en deux, et ne permettrait pas d’avoir une bonne analyse.

S'équiper pour s’émanciper des saisons

Pour ne pas composer avec les contraintes liées aux saisons, certains piscinistes optent pour des abris gonflables leur permettant de travailler sur les bassins par tous les temps.


D’autres profitent de la période creuse pour réaliser des travaux de réparations ou rénovations.


Ces astuces leur permettent de réduire l’influence du climat sur leurs activités, pouvant ainsi réaliser des travaux jusqu’aux fêtes de fin d’année.

Clôturez vos comptes au bon moment

Poolbot chatbot pour les pisciniste

En France, l’intelligence artificielle est pour l’instant peu présente dans les services clients. Toujours selon l’étude, seuls 14% des répondants français ont intégré de l’IA dans leur environnement de travail. En revanche, 33% prévoient d’y recourir dans les 18 prochains mois. 


Le marché offre un grand nombre de solutions d’automatisation, ou d’intelligence artificielle, permettant d’automatiser une partie de l’expérience client.

Le service client humain peut alors se consacrer à la résolution de problèmes plus complexes. Une solution de chatbot métier, comme la solution Poolcare qui s’adresse aux professionnels de la piscine permet d’accélérer le traitement du service client, d’augmenter le nombre d’opportunités commerciales voire même de déclencher des achats en ligne.


Pour les entreprises ayant opté pour un chatbot , les bénéfices sont au rendez-vous : 74% des entreprises de service client en France utilisant l'IA ont en effet constaté une meilleure qualification des demandes, et une augmentation du nombre de demandes qualifiés.


Poolcare propose une solution de chatbot métier pour les professionnels de la piscine, pour plus dinformations cliquez-sur le lien.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le service client à l’ère du commerce omnicanal 

Chatbot : Le futur de la relation client

Chatbot : comprenez-le avant de faire votre choix

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

© Copyright 2019 Poolcare - Tous droits réservés. Poolcare.io